Timeoff 2014 @ Lateral Thoughts

Une fois n’est pas coutume, je commencerais cet article avec une photo de notre dernier Timeoff LT

Image

 

Ça fait surement cliché de dire ça, mais chaque timeoff est différent, et celui là n’a pas dérogé à la règle. J’étais beaucoup plus impliqué dans l’organisation des derniers (ceux où j’allais :p ) alors pour celui-ci je me suis laissé guidé… sans être déçu le moins du monde.

Ensemble

Le point que j’ai le plus apprécié lors de ce timeoff, c’est surtout le fait qu’on était tous ensemble, et cette fois-ci j’ai beaucoup appris alors même qu’une vraie dynamique autour d’un projet commun s’est mise en place. On a réussit la difficile alchimie qui permet d’apprendre beaucoup les uns des autres, mais aussi de sortir un projet avec du code de prod, et pas juste un prototype mal maîtrisé avec des bouts de techno pas testés :). 

En prime j’ai pu bien profiter de la compagnie de tout les gens de LT, Lyonnais ou Parisien que j’ai peu l’occasion de voir au jour le jour et ainsi de travailler avec des gens que j’aime et que je respecte énormément.

Au fond

Une chose dont je suis fier, et cela dépasse même le but initial de LT, c’est que cette boite ne fait pas que prendre des expérimentés et leur donner la force de frappe pour faire plus et mieux, elle permet – au jour le jour – à des juniors de prendre leur vie en main et de s’améliorer eux-mêmes. 

Ça a l’air un peu prétentieux comme ça, et je n’ai pas la prétention de dire que nous investissons au maximum sur nos juniors, je connais des boites qui, de mon point de vue, « investissent plus » pour le développement personnel de leurs employés, mais je dois dire que je suis juste impressionné, si je me pose un instant, sur le chemin accomplit et la maturité atteinte par les différentes personnes qui nous ont rejoint : Florent Biville, Nicolas Rey, Vincent Doba, Stuart Corring et Jonathan Dray.

Certains étaient moins juniors que d’autres, et chacun avance à son rythme, mais la partie intéressante c’est que le modèle fonctionne. LT n’est pas une société à effet de levier, il n’est pas possible de gagner en puissance financièrement parlant et clairement pas possible de devenir riche (si c’est là le but que l’on veut se fixer… no pun intended).

Car au fond une SSII normal gagne de l’argent en faisant croître la compétence de ses employés (ou leur facturation tout simplement) plus vite que leur salaire. C’est là que se situe sa croissance, son efficacité opérationnelle, elle compense ainsi le fait que – pour elle comme pour nous – son chiffre d’affaire est directement proportionnel à son nombre d’employés.

Dans le modèle plat, a-hierarchique et sociocratique que nous avons construit, cette « croissance » naturelle – à nombre d’employé constant – a été sacrifiée, qu’avons nous gagné en échange de cette croissance du capital ?

Un puriste dirait rien à part du risque en plus, personnellement je dirais un capital humain énorme – quoiqu’on veuille impliquer derrière ça. J’arrête là mes divagations de financier, mais juste pour vous replacer le contexte de cette réflexion, un de mes objectifs durant le timeoff était d’arriver à évaluer la société, selon les méthodes usuelles de finance d’entreprise (DCF, Methodes des ratios, VAN etc…). Je vous laisse imaginer la complexité dans une société « pas vraiment » capitalistique…

Enfin une autre chose dont je suis fier et qui vous permettra surement de comprendre mieux que le système fonctionne, c’est qu’en tant que Lateral Thoughts nous avons réussi à avoir les reins nécessaires à l’organisation de Scala.IO et l’expérience a été tellement concluante que nous allons remettre le couvert cette année pour l’édition 2014.

Apprendre

Concernant plutôt la partie apprentissage, j’ai eu l’occasion d’approfondir encore plus, mes connaissances sur la dernière version de Spring avec Spring 4 et Spring Boot, il y a vraiment dedans des améliorations en terme de productivité qui méritent le détour. Et la seule difficulté pour l’instant que j’ai identifiée concerne plutôt l’intégration avec Spring Security, mais n’hésitez pas à vous former une opinion seul.

J’ai eu l’occasion, avec beaucoup de plaisir, de faire partagé mes connaissances sur Scala et sur Ansible et d’en apprendre encore un peu plus sur les bonnes pratiques Angular. Si Ansible vous intéresse, mon Tools In Action sur Ansible a été accepté à DevoxxFR 2014 alors n’hésitez pas à venir me poser des questions chiantes Mercredi 16 Avril ! Sur ce

 

Vale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :