Etat de fait et fatalité

Un état de fait m’énerve, il m’énerve d’une part parce que dans d’autres domaines professionnels, il n’est pas aussi exacerbé, et d’autre part parce que je pense que la tendance s’accélère.

Pour résumer,

  • Un cuisiner peut devenir un chef qui se réinvente tout le temps, et fait de sa cuisine un art ;
  • Un architecte construit des edifices, et tire à chaque itération des leçons de ses erreurs ;
  • Un médecin diagnostique des maladies et construit les contre-mesures adaptées ;
  • Un manager analyse, planifie et anticipe les problèmes de son projet et de son équipe pour atteindre un objectif ;
  • Enfin, et ce pour les décideurs et l’opinion publique, un développeur …  pisse du code.

Il pourrait être en Inde, en Thaïlande ou en région parisienne, ça ne change quasi rien, il lui suffit d’une tête (mal faite ou bien faite) d’un dossier de spec, d’un manager qui gueule, d’une QA (elle-même outsourcée) chargée de vérifier que ça correspond bien aux desiderata du client, et c’est tout !

Mais alors me direz-vous, « ce n’est pas le cas partout, quid des startups ? quid des méthodologies agiles ? quid du DevOps et du Software Craftsmanship !

Ben rien, en startup, j’en ai vu beaucoup qui considère les devs comme tout le monde, alors que pour moi (biaisé comme je suis) c’est eux qui créé le produit !

Et là on atteints mon favoris, les méthodologies Agiles, Scrum, Lean, Xp, Kanban etc… Quasi-toutes responsabilisantes pour les devs, mettant l’équipe au centre, facilitant leur travail etc… Eh bien désolé de vous décevoir, mais au delà des laboratoires de Toyota, on se retrouve dans le beau petit monde du Flicage ou le standup devient un reporting au manager, et où beaucoups de gourous et pratiquant (français) vous expliqueront bien gentiment que les développeurs sont des « gens simples »/ressources/abrutis qu’il faut savoir controller. Et qu’une fois leurs pouvoirs débloqués vous pourrez enfin bien vous faire voir de votre hierarchie !!

youhou… Sur ce

Vale

Publicités

4 Commentaires

  1. Mathieu Petitdant · · Réponse

    Merde, j’aurais pas du lire ça en début de journée 😦

  2. Tellement vrai…

  3. Notre directeur d’école avait peut-être « raison », le dev n’est pas un métier d’ingénieur. C’est un métier pour cadre-ouvrier 2.0 sur lequel on expérimente des méthodes sociales.

    On pourrait se dire que c’est nouveau, malheureusement ce n’est pas le cas, c’est au pire difficile à admettre …

  4. Le code représente l’essence même des entreprises IT, et ce sont les développeurs, les auteurs. A mon avis, il faut replacer le code clean, efficace et productif au coeur de l’entreprise. A ce propos je citerai un petit extrait de Clean Code: A handbook of Agile Software Craftmanship…

    « It was the bad code that brought the company down »

    Après, au delà des méthodes de management utilisées, j’ai travaillé dans une start up où le management de projet servait à maitriser les projets, et ce quelque soit la méthode Agile, Scrumm, XT programming…C’est une question de bon sens au fond.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :